SÉRIES     COMMANDES         INFOS      INSTA     SHOP


Rades

Photographie d’une France des bistrots vivants, de leurs patrons et habitués.

--

Tirant son nom de l’argot utilisé pour décrire avec affection un bar de quartier, la série Rades flashe et expose la vie dans les bistrots français, aujourd’hui ”espaces en voie de disparition”.

Alors que l’on comptait en effet plus de 200 000 troquets en France dans les années 1960, le nombre de licences IV a depuis vertigineusement chuté pour difficilement atteindre les 40 000 actuellement. Documenter ces fermetures aurait pu être un angle. Donner à voir le verre vide, l’absence au comptoir, la décrépitude des crépis.

Cette série, elle, fait le choix de montrer le rideau à moitié levé plutôt que baissé de ces établissements hauts en couleurs, chaudement animés par leurs patron.nes et habitué.es s’y fréquentant au quotidien. “Le café est une espèce de couloir entre chez soi et la ville” n’aimait-il pas préciser Jean-Marie Gourio, collecteur des Brèves de comptoir.

Avec plus de 220 immersions réalisées en 4 ans dans nos bars de l’Hexagone, la série Rades dresse avec tendresse un panorama de portraits, détails et scènes de vie de ces lieux “résistants”, en lice aujourd’hui pour être inscrits au patrimoine immatériel culturel français.

Embarquez pour une tournée des bistrots, aux côtés d’Odette et sa bande de Saint-Étienne, Marc le lève-tôt du Sully, Coco le perroquet fou de Chez Rocky ou encore Liliane la patronne centenaire du Jura.

--

Livre en cours d'édition chez Hoëbeke (Gallimard) - sortie Printemps 2023

--

Sujets couverts :
- Chez Jymm et Marlène, le bistrot des mariniers de Saint-Mammès, août 2021 (Le Monde)
- Dans l’Allier, la renaissance du bistrot du bout du monde, août 2021 (Le Monde)
- Sur la « scène » de L’Annexe, un duo de cafetiers bien accordé, août 2021 (Le Monde)
- Au Café de la Place, le fabuleux destin de « Quiquine », juillet 2021 (Le Monde)
- Au Zorba, entre Portugal, Grèce et Kabylie, le melting-pot remet sa tournée, juillet 2021 (Le Monde)
- A La Chapelle, 100 ans d’une vie de bistrot, juillet 2021 (Le Monde)
- La Planète Terrasse, mai 2021 (Society)
- Interview réouverture des terrasses, mai 2021 (Radio Nova)
- Dieux du Rade 2020 (calendrier)
- 10 terrasses emblématiques de Paris, juillet 2020 (Time Out)
- Bistrots et confinement, avril 2020 (Libération)

--

Carte des Rades photographiés : ici









Domi Bar, Myennes (58) - 2021

Avec ses parasols Tropico délavés, ses chaises dépareillées et son bandeau jaune “pastis chargé”, le Domi Bar ne passe pas inaperçu le long de la D907.



Station Service, St-Léonard-de-Noblat (87) - 2021

Cécile Chassoux - propriétaire du lieu avec son mari Jean-Claude - assure la permanence au bar de la station. Elle alterne entre verres de blanc et diesel ce matin-là.






Le Bon Coin, Bordeaux (33) - 2021

Les mains et mégots de Bruno, grattant quelques Cash à l’aide de clés, dans ce bar historique proche du Marché des Capucins.







Autant ici qu’ailleurs, Saulieu (21) - 2022

Totem de tickets à gratter gagnants, exposés devant le comptoir en bois du bar morvandiau.






Le Sully, Paris (75) - 2019

Marc, un matin de décembre. “Dans les rades à l’ancienne, bah tu te sens pas tout seul. C’est ce qui me fait venir tous les jours ici prendre mon demi. Voire deux.” livre-t-il.






Bar des Sports, Janville-en-Beauce (28) - 2018

Dicton affiché rouge sur blanc en haut du comptoir de Martine et Jean-Luc Leroi.







Le Relais, Annonay (07) - 2021

Le carrelage haut en couleur et deux piliers de ce bar ardéchois. Didier Cancade, le propriétaire, n’a jamais voulu changer les pantones du sol, et ce depuis sa reprise en 1987.







Café des Sports, Saint-Étienne (42) - 2019

Habituées du café de la Place Sadi Carnot, Georgette, Thérèse, Odette et Anne se retrouvent “tous les mardis, vendredis et dimanches, car c’est jours de marché !” précise Georgette.







Le Bon Coin, Bordeaux (33) - 2021

Ce troquet bordelais n’a presque plus bougé depuis les années 60 et un accident de voiture qui finit dans la vitrine du lieu. “C’était une 404”, tient à préciser le patron actuel.

Bar des Sports, Ansouis (84) - 2019

“Depuis 60 ans je commande presque toujours la même chose : un rosé-limonade“, Marius






Au Pan Coupé, Paris (75) - 2021

Le midi, Marie-Jeanne file dans son arrière-cuisine faire son plat fétiche : une omelette et ses petites pommes de terre, à 7€.








Bar La Chapelle, Lélex (01) - 2021

Tableau d’époque des prix des consommations de ce bar niché dans les montagnes jurassiennes, avec à la baguette alors Liliane 99 ans, et Marcel, 100 ans.

L’Annexe, Reims (51) - 2021

Client fidèle aux bottes, veste et chapeau assortis, du bar tenu par Murielle et William Jaczminski.







Café du Coin, Le Mans (72) - 2022

Façade du bistrot phare de Jeannine Brunet, alias “La Mère Lapipe“. L’écrivain Pierrick Bourgault, lui avait dédié un livre sur son histoire.







Café de la Place, Brieulles-sur-Bar (08) - 2021

Laury, championne d’Europe d’accordéon à 12 ans, en solo-show dans le bar de “Quiquine“.

Le Maeva, Saint-Mammès (77) - 2020

“Ma mère m’a fait avec des élastiques à la place des jambes, j’y peux rien ! “, Georges







Le Zorba, Paris (75) - 2021

Lucas et Mohamed descendant chacun leur bière en terrasse du Zorba, mythique bar d’after de Belleville.






Chez Reinette, Revel (31) - 2020

M’hamed, patron du bar Chez Reinette. Reinette comme le surnom qu’on lui avait donné alors qu’il jouait au rugby.


Au Cent Quatre, Saint-Ouen-sur-Seine (93) - 2022

Store bleu électrique, numéro de rue gravé dans le tissu : le Au Cent Quatre a su se faire un nom à Saint-Ouen. Et Cécile un prénom, tant la cheffe du café depuis 8 ans incarne tout le caractère du spot.







Le Lamarck, Paris (75) - 2019

“Il y a une faune incroyable qui gravite au Lamarck. J’y ai déjà croisé le président de Groland !”, Hamida






Chez Rocky, Paris (75) - 2020

Coco détonne et déconne totalement dans le bar de Rocky. Surtout parce qu’ils aiment balancer des insultes en portugais. Et danser sur du Scorpions.

Chez Rocky, Paris (75) - 2020

Le patron au mulet n’accepte strictement aucune photo de face. Il pose devant la cage de son perroquet Coco.







Le Sedaine Bar, Paris (75) - 2022

Tutur le chien, dans les bras de Camille, une habituée. Derrière son comptoir, Bernadette gère le service du midi.






Bar des Sports, Boën-sur-Lignon (42) - 2019

Pour aller aux WC du bar, il est néssaire de traverser la cuisine. Ce midi-là y mijote une pièce de viande revenue dans du beurre.







Bar des Recollets, Largentière (07) - 2022

Tous les dimanches matins, l’inconnu aux cacahuètes retrouve ses amis à l’intérieur de ce bar de Largentière,  commune ardéchoise de 1600 habitants.






Café des Sports, Égreville (77) - 2018

Si les flippers, jeux d’arcade et billards peuplent de nombreux rades, le baby-foot reste un incontournable, comme ce classique «bleus-rouges» rencontré en Seine-et-Marne.







Le Zorba, Paris (75) - 2019

“Ça fait 15 ans que je bosse derrière le comptoir ici. À gérer les afters notamment, quand les gens arrivent tous bourrés à 5h”,
Rabah, patron du Zorba







Le Banco Bar, Paris (75) - 2022

Duo de pastis bien chargé, et servi dans des verres à vodka,
en terrasse de ce café du 11ème arrondissement de Paris.

Bar Trinquet La Négresse, Biarritz (64) - 2022

Duo d’haltères trouvées en l’état un matin d’août sur une chaise du troquet.






Chez Coco, Largentière (07) - 2022

Estivant de passage au bar-camping Chez Coco, situé au bord de la rivière La Ligne. 







Autant ici qu’ailleurs, Saulieu (21) - 2022

Sandwich “pâté de campagne” de la taille d’un avant-bras, servi minute avec cornichons et couteau, le tout pour 3,80€.

Café des Sports, Saint-Étienne (42) - 2019

Pierre, un habitué du bar. Fred, le patron, confie : “avec ses amis ce sont eux les vrais délinquants du quartier. Tu les verrais mettre à fond Joe Dassin dans leur voiture sur la place du village”.






Le Pavillon Bleu, Tonnerre (89) - 2020

Jean bosse de nuit au Centre d’Aide par le Travail de Cheney. Vers 9-10h du matin, il passe une tête au bar, pour gratter ses jeux. Il dépense en moyenne 30€ à chaque virée. Il confie avoir déjà gagné 1000€ aux “Mots Croisés”.

La Plancha Brasserie des Sports, Noves (13) - 2019

Poésie de comptoir, du bar tenu par Frédéric le patron







Bar Alpin, Valence (22) - 2022

Pilier du Bar Alpin - rebaptisé “Chez Bernadette” par les plus fidèles - Michel s’accroche autant au comptoir qu’aux conversations croisées du café ce matin-là.







La Rotonde, Biguglia (20) - 2019

Un petit chien et sa maîtresse, devant un verre de sirop de menthe, au PMU corse La Rotonde, un soir de février 2019.